Avenir de la Lorraine

Développement économique culturel et politique pour la Lorraine dans le cadre Grande Région et Europe.

30 décembre 2016

Territoire du vrai

  Trois cercles, trois domaines qui partagent certains concepts cohérents. La philosophie athée est en noir, elle est incompatible par définition avec toute représentation d'un dieu, elle est donc incompatible avec ce qui sert de support actuel à Dieu, la structure de l'espace-temps, qui elle est du domaine de la science. Toutes les religions ne concernent pas un dieu unique qui se serait manifesté dans l'histoire de l'humanité et aurait laissé trace que l'on retrouve dans la Bible. Beaucoup de dieux ont servis les hommes,... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
28 décembre 2016

Nécessité ontologique

La structure de l'espace-temps est infinie, elle n'est donc pas cadrée. Entre ses mailles, le néant. À sa surface, l'Être. Dans le cadre de gauche, notre Univers, environ 15 milliards d'année lumière, avec de la matière. La matière déforme la structure de l'espace-temps, et quelque part, dans le vert, notre Terre. Ce tableau est en expansion, mais ne touchera jamais aucune limite, puisque l'espace temps est infini. Un autre tableau apparaît à droite, un autre univers, situé à une distance infinie de celui de gauche. Ils ne peuvent... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2016

Gravitation, vitesse d'expansion de l'Univers, multi-univers.

Le déplacement de la matière déforme localement la structure de l'espace temps. La matière rebondir d'une façon élastique, chaque atome se comportant comme une boule de flipper. Pour des masses proches, la matière s'agglutine pour réduire localement les tensions dans la structure de l'espace-temps. Sur des masses en mouvement centrifuge lié au conséquences du Big-Bang, la structure agit alors sur l'Univers comme un ressort qui se détend. La vitesse d'expansion augmente, et les galaxies s'éloignent de plus en plus vite du centre... [Lire la suite]
11 décembre 2016

Le vertige du négationisme

Que les choses soient bien claires : " Du néant ne peut surgir que du néant ". Si la néant avait la moindre parcelle de créativité, il disposerait alors d'une essence d'Être, or le néant est l'opposé absolu de l'Être, le néant est donc par définition d'une stabilité absolue. Il n'a d'existence que par sa désignation par rapport à l'élément qui le nomme. Du néant ne peut surgir le moindre produit du hasard, ou alors le hasard aurait le statut de l'Être, et Hasard serait le nom de l'Être. L'Être encadre le néant, comme la bordure... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2016

Le fond disparait pour le néant

Il restait derrière l'Être le fond que l'on voyait par transparence de l'Être. Mais ce fond pictural était conventionnel, pour faire ressortir l'Être par rapport au cadre, d'où la couleur bleu foncé. Là sur le tableau, nous voyons le néant derrière la transparence de l'Être. L'Être est devenu invisible, mais le noir suppose son opposé, parfaitement présent, mais totalement invisible. Avec ces mots et avec ce tableau, aucune ambiguïté ne subsiste. Nous avons le portrait de l'Être, et du non-être c'est à dire le néant.
Posté par jpbb à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 décembre 2016

Inclusion

  L'Être peut penser le néant. Le néant ne peut penser l'Être. Si l'on veut penser le néant, il doit être inclus à partir de l'Être. Le fond du tableau représente alors l'Être, et le cercle noir représente le néant. Ce dernier est juste l'antithèse de l'Être, sans existence propre, sans dimensions physiques, sans nature, sans substance. C'est un élément purement virtuel, un imaginaire dont la seule qualité est d'être le non-être absolu. La qualité de l'Être étant un pur esprit, Il peut sans peine imaginer le néant, le deuil de... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 décembre 2016

Positif négatif

  En posant que l'Être n'est que le seul être existant en dehors de tout cadre et de tout fond, on peut alors remplacer le fond bleu par un fond noir, ce qui traduit une opposition intrinsèque entre être et non-être. La seule réalité est alors le cercle bleu, qui traduit la transparence de la représentation de l'Être, avec le néant de teinte noire, qui constitue l'antithèse de l'Être lui-même. Le noir ne peut être défini que par rapport à la couleur, il traduit l'absence de couleur, et au final de toute transparence. Ce... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 décembre 2016

Nu

  En dépouillant l'Être de toute représentation inutile, en le mettant à nu, la couleur disparaît pour céder la place à la transparence. L'Être sans sa représentation minimaliste n'a que cette qualité, il Est, sans cadre, sans aucune autre référence spatiale où géométrique, son corps ne fait pas référence à une forme, ni à un temps sauf à considérer un temps où le temps n'existe pas encore. Son corps est homogène et uniforme, avec une absence totale de paramètres. Il n'existe pas d'observateurs pour le contempler et l'étudier,... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Imaginer l'Être...

  Le cadre fait le lien entre le tableau proprement dit, et l'endroit où il est positionné. Le fond, ici bleu, permet d'identifier au centre le sujet qui prend la forme d'un cercle orange. La couleur est arbitraire, elle donne juste une indication de chaleur, il est difficile de peindre un sujet transparent. Comme il faut bien donner une forme au sujet, la forme la plus simple que tout le monde perçoit par un beau jour ensoleillé, permet ce jeu d'opposition entre le fond le sujet. Si on fait l'effort d'imaginer en éliminant le... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 13:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]