Avenir de la Lorraine

Développement économique culturel et politique pour la Lorraine dans le cadre Grande Région et Europe.

18 décembre 2019

La crèche minimaliste

Noël synagogue

Un enfant juif est né dans un endroit pas terrible. Sa mère est vierge. Ainsi commence la chrétienté. Nous commémorons chaque année cet évènement, avec le sapin décoré, l'âne gris et le boeuf aimable, soufflant sur le nouveau né pour le réchauffer. On peut donc broder sur cet évènement, rajouter du décors, mettre des chants, allumer les bougies, lumière du monde, faire rêver les enfants ouvrant leurs cadeaux, ou au contraire, cerner au plus près l'évènement. 

Comment à partir du contenu génétique d'une ovule arriver à le modifier pour que le chromosome X, celui qui signe la masculinité apparaisse ? Il suffit juste de réappairer quelques gènes. Nous savons les sectionner, et les manipuler pour déterminer le génome de tout être vivant. Ce n'est donc qu'un petit travail pour qui aurait inventé la structure génétique elle même.

Donc pour un enfant aimant la science, le bricolage pour modifier le message génétique d'une cellule ovarienne n'est pas incompréhensible. Celui qui le pratique, à la surface de la structure de l'espace-temps, d'ou il contrôle l'ensemble de sa création en a tout loisir. Cela fait partie de son plan.

Comment représenter la problématique :

Un enfant juif va à la synagogue, le petit Jésus résulte donc d'une manipulation génétique faite in situe dans un des ovaires d'une vierge, juive également, nommée Marie. 

Disposer d'une représentation de la structure de l'espace-temps, où YHWH réside, la placer au milieu d'une synagogue et y glisser le petit santon, serait la crèche la plus fidèle et la plus réaliste possible. Difficile de faire plus nominaliste et plus vrai. Y associer la communauté israélite pour fêter la joie de cette naissance, en y buvant un peu de vin de Canna, chaud avec de la cannelle et autres ingrédients choisis serait une grande fête. L'absence est une douleur.

Heureusement, cette crèche existe réellement,  sans doute unique...

Posté par jpbb à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2019

Dessert lorrain de Noël

IMG_0338

 

Deux oranges, deux citrons, bios, et un kiwi. Après lavage, le tout est broyé.

IMG_0339

 

L'opération dure entre deux et trois minutes.

IMG_0340

 

On obtient une espèce de pate que l'on va grossièrement filtrer dans une passoire pour enlever les particules les plus grosses.

IMG_0341

On ne garde que ce qui passe le filtre de la passoire.

IMG_0342

On rajoute quelques cuillères de fromage blanc, et on dispose dans un petit bol, en commençant par mettre un peu de jus de raisin bio dans le fond. Ensuite la purée, saupoudrée d'un peu de cannelle de Ceylan, puis quelques amandes en copeau. On creuse un trou pour loger une quetsche, et par dessus, une mirabelle. Quelques gouttes de cognac par exemple ne peuvent pas nuire. A déguster avant de mettre le petit Jésus dans la crèche à coté du sapin de Noël. C'est frais, c'est bon, c'est goûteux et bon pour la santé.

IMG_0343

Posté par jpbb à 15:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 décembre 2019

Téléchargez le projet Jérusalem-Sion

fullsizeoutput_3c56

 

 

Gratuitement en cliquant sur ce lien, vous aurez accès à la page et pourrez choisir entre fichiers électroniques et Amazon pour la version papier http://jeanpierre.becker.free.fr/sion/index.html

Depuis la structure de l'espace-temps, un petit enfançon est secrété dans le corps d'une vierge, en plein milieu de nulle part, un enfant né juif.

Posté par jpbb à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2019

De porte en porte...

siteJérusalem-Sion porte psaume

Passer de l'utérus au berceau, de l'enfance à l'adolescnce, poursuivre à l'age adulte puis à l'age de la sagesse, on passe de porte en porte. Il y a donc plusieurs sens dans cette affirmation. Quand on avance, on finit par passer la mort. Quand on rentre dans un lieu d'études ou de prière, on se rapproche de l'essentiel. Et à chaque passage sous cette porte, indépendamment de toutes nos qualités, du simple fait que l'on exécute ce rituel, ce dernier nous est compté, et on se rapproche de l'Éternel, qui nous accorde bien évidement l'éternité. De la simple synagogue d'un petit village lorrain, au troisième temple radieux, c'est le même cheminement. L'inoxydable, l'inaltéralbe, tel est son nom lorrain.

Posté par jpbb à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2019

Diffusion du projet Jérusalem-Sion

IMG_0244

Visite à Monsieur le Maire de Buding, Jean Yves LE CORRE, pour lui faire part de l'avancée du projet du « Musée des Synagogues et de l’Exil », et son impact sur l’aspect architectural et mémoriel du village.

Jean Yves LE CORRE est très intéressé par ce développement, qui ajoute par son impact sur l'attractivité du village. Disposer d’un cadre de vie agréable et bien pensé participe au mieux être pour tous. Le « Moulin de Buding » et le « Parc de la Canner » avec son restaurant, font déjà partie de cet enrichissement, qui sera ainsi compété à un niveau exceptionnel. Avoir l'original de la synagogue de Buding dans un lieu unique et grandiose sera intéressant pour tous.

 Que Monsieur le Maire soit remercié de son accueil chaleureux. 

Posté par jpbb à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2019

Publication du projet du Musée des Synagogues et de l'Exil

CouvertureMuséeSynagogues

 

Pour lire confortablement l'ensemble du projet corrigé et enrichi, deux possibilités s'offrent à vous :

La version eBook pour liseuse, tablette et téléphone portable à 1 EUR

La version papier plus confortable à lire à 4,22 EUR

Posté par jpbb à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quelles différences entre les trois religions monothéistes ?

Rien ne vaut une petite vidéo pour se fixer les idées. 

L'islam est-il faux ?

Posté par jpbb à 04:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2019

Sur une île...

sur une ile

L'alias du Troisième Temple permet d'accéder au temple imaginaire d'Ezéchiel. C'est la référence d'un objet réel matériel vers un objet imaginé prophétique. Le seul intérêt de l'alias est de pointer sur une chose dont on sait qu'elle existe en mémoire, sous une forme qui n'a pas à être déterminée. Cet alias n'a pas à être visité ou glorifié. Il n'a aucune valeur de sacralité. Il ne demande ni sacrifices sanglants, ni dévotion particulière. Il sera construit sur une île, en haut d'une montagne, et seule l'équipe d'entretien y aura accès. Il pourra être vu du bord de l'eau le cernant. Le métal inoxydable reflétera le ciel, et l'eau reflétera à son tour ce reflet. Par ce jeu de miroir, sera illustré le jeu de l'esprit allant puiser dans l'écriture le sens de la parole du D.ieu unique, quelle que soit son apparence, le jeu du miroir en etant l'illustration.

Un facteur qui apporte le courrier permet de faire le lien entre la personne qui écrit et celle qui lit. Le facteur n'est pas concerné par le contenu du message transmis. Cette métaphore s'applique à l'alias du Troisième Temple, cet objet permet de faire le lien avec le Temple de Jérusalem, le premier, le deuxième, ainsi que le troisième temple, celui d'Ezéchiel. La structure n'est qu'une évocation, elle n'a pas vocation à être une copie fidèle, nul besoin de respecter formes ou dimensions, il suffit que la connexion entre le nouvel objet bâti et ce qu'il est sensé désigner soit possible dans l'imaginaire de la personne qui le regarde.

Posté par jpbb à 15:45 - Politique - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2019

Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage...

 Le point de départ et le point d'arrivée, tout en douceur et en poésie :

 Partir, on a tous un bateau dans le coeur, même moi...

 

 mais il y a un arbre planté au milieu de notre vie, c'est celui de nos ailleux.

Pour certains et tous, c'est un figuier :

Nous sommes donc tous invités à passer sous  cette porte :

Première porte temple

C'est le même texte que celui ornant la porte d'accès des homme à la synagogue de Buding. Toutes ces portes se valent, encore faut-il avancer. Qu'elle soit en Lorraine ou en Israël, le même accès à l'Éternel pour toutes les générations.

Posté par jpbb à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2019

Résumé

site Jérusalem-Sion large

 Sur un lieu  vide, en plein désert, sur la montagne, tout converge.

siteJérusalem-Sion total

Posté par jpbb à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Financement de Jérusalem-Sion

siteJérusalem-Sion

On peut envisager deux options simultanément. Une vente aux enchères de certaines pièces ou les généreux donateurs auront le choix d'écrire sur la face interne des pièces, un ex-voto. Et d'autres endroits, où les plus modestes en échange de leur contribution à ce cadeau offert au divin, seront également répertoriés avec d'autres, sur des surfaces plus modestes. La -gravure au laser sur de l'acier est une technique qui ne pose aucun problème, et par le biais d'un site internet, tout peut se faire sans difficulté majeure. L'argent ainsi récolté servira en sus de l'édification de l'alias du temple d'Ézéchiel, au début des travaux de la Tour des Nations, dite Échelle de Jacob, ainsi que l'implantation du Musées des Synagogues et des ses annexes. L'auto-financement sera réinvesti sur place dans les moyens de transport pour y accéder, le monorail bi-tube transfrontalier. Un pourcentage de ces revenus servira à la conservation des cimetières juifs abandonnés tout autour de la planète, ainsi que les synagogues abandonnées, qui au pire détruites par les vicissitudes et l'usure du temps qui passe, seront sauvées du naufrage de la mémoire par une structure métallique les représentant.

Posté par jpbb à 20:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Voile

structure temple Jérusalem-Sion Voile

Le voile sépare l'espace profane de la Shekina, et confine la présence de Dieu, dans le Saint des Saint. Dieu est masqué derrière ce voile, et nul ne peut le voir. Il se manifeste en faisant trembler légèrement cette tenture, comme une brise légère dans la voilure d'un bateau. En dépouillant le temple d'Hérode des murs de pierre, deux entités structurelles apparaissent clairement. Si le toit est commun, le soutènement ne l'est pas. Même sur terre, l'Éternel est isolé du reste du cadre qui le contient. Une fois le rideau déchiré et disparu, le retour en arrière est impossible. La vie continue, étape par étape, pour créer sans arrêt du neuf. Passer du réel matériel au symbolique le exact, constitue la voie royale à suivre.

Posté par jpbb à 19:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2019

Flasques soudées aux extrémités de chaque tube

Module temple Jérusalem-Sion flasque-tube

 

Une seule flasque est représentée soudée à une extrémité d'un tube. Les arêtes seront arrondies, pour ne pas avoir d'arêtes saillantes. Les picots de centrage ne sont pas représentés, car il s'agit de montrer le principe utilisé, les tailles réelles seront déterminées en fonction des contraintes rencontrées in situ. La structure ne soit pas évidement s'effondrer sur elle même au moindre coup de vent, mais d'un autre coté, il ne sert à rien de l'alourdir inutilement. Le principe guide la réalisation, mais cette dernière disposera du dernier mot au final.

Posté par jpbb à 22:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La rigidité du roseau

Module temple Jérusalem-Sion roseau

La structure du Troisième Temple serra métallique. Deux possibilité existent alors, soit souder des éléments finis, un peu comme des pipelines, soit avoir une structure boulonnée, formée d'éléments modulaires, faciles à fabriquer, avec une mise en place sur le terrain aisée, en utilisant peu de personnel et peu de moyens. Une grue et une clef à pipe suffiront. Il sera dès lors très facile de remplacer un élément si le besoin s'en fait sentir. L'alias du Troisième Temple sera de fait indestructible, et les éléments remplaçables au fur et à mesure de l'usure due au temps. 

Une flasque soudée à chaque extrémité de chaque élément permettra leur boulonnage. Ce principe modulaire sera largement utilisé, il réduira les frais de fabrication, de transport et de montage.

Sur l'illustration graphique, le plan générique des flasques. 

Posté par jpbb à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2019

Les portes du Troisième Temple

structure temple Jérusalem-Sion trois portes

Depuis la destruction du deuxième Temple de Jérusalem en 70, le Mont du Temple est ouvert à tous les vents. On ne peut symboliser ces portes que par leur chambranles. La fonction d'une porte c'est d'ouvir et de fermer, quand elle disparaît, il en reste une trace mémorielle. Dans le temple numéro deux, dit temple d'Hérode, les trois portes principales sont alignées, et permettent de passer de l'espace profane à l'espace des croyants, puis à celui des prêtres. Le passage ultime est virtuel, il est constituée par un voile, où celui qui tente de e franchir sans en avoir la fonction ou au mauvais moment est desséché sur place. Le même voile qui s'est fendu le jour de la mort de Jésus, il a donc complètement disparu depuis ce temps là.

 

Posté par jpbb à 20:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'alias du Troisième Temple

structure temple Jérusalem-Sion final

Alias, employé comme nom, désigne une identité inventée pour cacher son identité réelle, notamment sur Internet. En programmation, une référence est une valeur qui est un moyen d'accéder en lecture et/ou écriture à une donnée située soit en mémoire principale soit ailleurs. Une référence n'est pas la donnée elle-même mais seulement une information sur sa localisation. Beaucoup de langages de programmation permettent l'utilisation de références, que ce soit de façon explicite ou implicite.  En mémoire vive, " Un pointeur est une variable qui contient l'adresse d'une autre variable. " 

C'est un peu comme un numéro de téléphone, quand on le tape, on tombe sur la personne à qui il est attribué. Nous partons donc d'une information réelle, le Troisième Temple ( même si personne ne l'a vu, excepté Ézéchiel ) est dans le ciel, dans les limbes. Il assumera bien évidement la même fonction symbolique que le premier et le deuxième Temple. Si la structure du deuxième temple devient réelle, construite dans un endroit désertique entre Jérusalem et la Mer Morte, elle fera lien entre le Temple numéro deux et le Temple numéro trois. Elle pointera sur les deux. D'où le recours analogique au langage informatique, alias et pointeur ou référence, c'est du pareil au même. L'alias permet l'accès direct à la zone de mémoire où l'information réelle est stockée, permettant la bonne marche du programme informatique. 

Le symbolique constitue l'argument de fait suprême. Dire où est l'information, permet d'y accéder. La structrure permet donc au niveau symbolique d'accéder au Troisième Temple, sans avoir besoin de le construire sur le Mont du Temple. Economie de moyens, sans provoquer quiconque, avec une efficacité absolue.

 

Posté par jpbb à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2019

Le lieu

temple Jérusalem-Sion

 (  Fichier original SketchUp de ap-alexander d'où a été tire cette image )

Un endroit spécifique de l'espace temps, qui permet des rencontres où leur absence, et qui constitue une trace mémorielle que l'on peut évoquer à loisir. Le lieu n'appartient à personne, sauf à celui qui les a créés, et qui les laisse à disposition, sans contrainte aucune, sauf à ne pas les nier.

Le troisième temple est tiré d'une prophétie. Il se matérialisera donc par une simple structure métallique faisant office de symbole. Il fait lien bien évidement avec le deuxième temple détruit en 70 par les armées romaines. Remémorer le passé permet de le dépasser, alors que revivre dans le passé nous condamne à y rester. Vivre, c'est choisir la vie en dépassant la mort.

Dans la même veine que la structure de la synagogue de Buding déplacée, la structure du temple de Jérusalem évoquera le temple original disparu dont on conserve quelque trace, le Kotel. Il n'est nul besoin de le reconstruire à l'identique, il suffit d'en garder les grandes lignes. Supprimer décors, fenêtres désormais inutiles, murs, portes qui ferment et cloisonnent, on ne conserve que l'évocation de l'objet initial, qui renvoie à un objet du passé qui a bien réellement existé.

Sur le même lieu, en haut d'une montagne, trois prophéties se réalisent simultanément. 

Le troisième temple ouvert à tout regard descend du ciel entièrement construit.

L'échelle de Jacob est parcourue par une foule de justes montant dans un mouvement continu et redescendant de même.

Toutes les nations sont représentées en ce lieu par les synagogues déplacées, laissant sur leur lieu initial une structure minimaliste faisant lien avec le temple reconstruit.

Du haut de cette montagne, par les lien ainsi tissés tout autour de la terre; l'Éternel s'affiche comme habitant le vide, plus précisément à la surface de la structure de l'espace temps. Nous savons le vide pleuplé à minima par le rayonnement fossile. Le support de ce dernier et celui des ondes gravitationelles présuppose l'existence de la structure de l'espace-temps. Le vide au sein du saint des saint fait ainsi référence à une connaissance scientifique, fruit du labeur des hommes, que chaque personne peut faire sienne.

Posté par jpbb à 12:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2019

Masquer-montrer

Source: Externe

Voir, et ne pas pouvoir voir, car ce que l'on doit voir est masqué ou voilé. La construction à base de pierres ne permet pas de voir à l'intérieur d'un bâtiment. Il faudrait des murs en verre. Dains la représentation du temple de Jérusalem tel qu'il était avant l'an 70 avant JC, impossible de distinguer la limite entre les espaces du Saint des Saint et son vestibule. Le grand prêtre était autorisé une fois l'an, à se glisser derrière le rideau; le voile les séparant. S'il l'avait fait en dehors de ce temps précis, il aurait perdu la vie. C'est donc à partir d'un fichier SketchUp téléchargé sur le Net, que cette singularité se donne à voir. Pour y parvenir, toute la décoration, toutes les portes, toutes les fenêtres et tous les murs seront effacés. Ne subsiste que la structure brute, représentée par un squelette métallique symbolisant le bâtiment détruit par les Romains. C'est en faisant subir au bâtiment initial une stylisation qui épure, que nous faisons apparaitre l'essence même de ce bâtiment. La présence de D.ieu, la Shekhina, était confinée dans le Saint des Saint. Lors de la mort de Jésus, le rideau du Temple se déchira, en sus d'un tremblement de terre et d'un obsurcissement du ciel. La Shekhina n'était donc plus confinée en un lieu spécifique unique. Elle pouvait dès lors s'exprimer dans l'espace-temps tout entier. Cela permet d'expliquer facilement les miracles, à Jérusalem ou à Lourdes, l'Éternel est présent en tout lieu, à la surface de la structure de l'espace-temps, d'où il garde le contrôle sur sa création, en pouvant choisir la trajectoire de chaque atome.

Posté par jpbb à 17:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2019

Éloge du vide

IMG_3389

 Le vide, c'est un cadre avec rien dedans. Cela veut juste dire quelque chose que l'on ne voit pas, ou que l'on ne peut pas toucher. Quelque chose qui échappe à nos sens. S'il s'agit d'ondes électro-magnétiques n'appartenant pas au spectre visible, on ne voit rien. S'il s'agit d'une ondes gravitationnelle, on ne la ressent pas. Nos organes des sens sont limités, et ne nous renseignent pas sur la totalité de ce qui existe dans un espace restreint donné. Heureusement qu'il nous reste l'imagination et la science. Il faut évidement pour que cela fasse sens, que cela concorde avec tout ce que la tradition nous a transmis. Alors pour nous montrer le vide, rien ne vaut une structure qui ne renferme rien, enfin, rien de visible ou de palpable. Pour le marmot, c'est quand il n'y a plus rien que c'est vide... c'est la pensée première. 

Posté par jpbb à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le vide de l'absence

IMG_0408

Nous sommes tous confronté à cette problématique. Un jour avec, un jour sans, un jour joyeux, un jour triste. Un jour la vie, un jour la mort. Mais est-ce la mort définitive ? Quelles sont les traces, quels sont les indices qui nous permettent d'évoluer et d'avancer sur ce chemin ? Positif, négatif. Comment dépasser ce fait? Déployer et peindre la fresque qui nous sortira de cette vision, est-ce le but ultime de la réalité, avant que de plonger dans la totalité englobante. En attendant, jour après jour, nous avons à nous coltiner cette problématique, et à la mettre en représentation.

Posté par jpbb à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]