Avenir de la Lorraine

Développement économique culturel et politique pour la Lorraine dans le cadre Grande Région et Europe.

26 novembre 2018

Assemblage Proton-Neutron

  L’hydrogène léger ou protium 1H, le plus abondant (~99,98 % de l'hydrogène naturel). Le noyau est simplement constitué d'un proton et ne possède donc pas de neutron. C'est un isotope stable.  Il y a deux sites possibles pour accrocher un neutron à un proton. On obtient alors si on accroche un neutron à un proton le deutérium 2H (ou D), beaucoup moins abondant (de 0,0082 à 0,0184 % de l'hydrogène naturel, ~0,015 % en moyenne). Le noyau est constitué d'un proton et d'un neutron, c'est aussi un isotope stable. Sur Terre,... [Lire la suite]

06 novembre 2018

Représentation des élément primitifs

  [ À la différence de la théorie quantique des champs où les particules sont décrites par des points, dans la théorie des cordes, une particule est constituée par une corde de dimensions extrêmement petites (10-33 cm), sorte de lacet fermé ou ouvert qui se déplace et vibre. Si la corde vibre dans un certain mode, elle décrit un électron ; si elle vibre dans un autre mode, elle décrit un quark, et ainsi de suite. ] http://minilien.com/?QSwO9jVzCV  Expérimentalement, si on manipule un paquet... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 octobre 2018

Du quark au neutron et proton.

La première génération de quarks constitue la « matière ordinaire » (les neutrons (de charge électrique nulle) sont constitués de deux quarks Down et d'un quark Up, et les protons sont formés de deux quarks Up et d'un quark Down). Les quarks de deuxième et troisième générations sont plus lourds, forment des particules toutes instables, et se désintègrent en quarks de première génération. Par Arpad Horvath — Own work, CC BY-SA 2.5,... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 août 2017

Mémoires.

Si la lumière dans sa partie ondulatoire consiste en une vibration de la structure de l'espace-temps directement liée au coefficient d'élasticité de cette dernière, et que le corpuscule n'est que l'absorbsion par la matière d'un quanta d'énergie, la masse apparaît alors selon la formule E = mc2  Mais pour des particules ayant une masse initiale, se déplaçant dans le vide entre les mailles de la structure tri-dimensionnelle, les électrons en orbite autour des noyaux forment un couplage avec elle. Quand ces particules se... [Lire la suite]
22 février 2017

Inter-action entre matière et structure gélifiée de l'espace-temps

Lors du passage des atomes au travers de la structure de l'espace-temps, ces derniers la heurtent, et rebondissent d'une manière élastique. L'énergie est conservée lors de ce passage car la structure agit comme un ressort. Pour un corps formé de multiples atomes, la translation est alors rectiligne, et rien n'indique cette inter-pénétration. En 1889, Poincaré écrit, dans le sens de sa philosophie du conventionnalisme : « Peu nous importe si l'éther existe réellement ; c'est une question de... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 décembre 2016

Inclusion

  L'Être peut penser le néant. Le néant ne peut penser l'Être. Si l'on veut penser le néant, il doit être inclus à partir de l'Être. Le fond du tableau représente alors l'Être, et le cercle noir représente le néant. Ce dernier est juste l'antithèse de l'Être, sans existence propre, sans dimensions physiques, sans nature, sans substance. C'est un élément purement virtuel, un imaginaire dont la seule qualité est d'être le non-être absolu. La qualité de l'Être étant un pur esprit, Il peut sans peine imaginer le néant, le deuil de... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 juin 2013

Complémentarité...

Une nouvelle voie qui vient compléter la représentation de la structure gélifiée de l'espace, qui donne comme hypothèse la Terre tangeanteant au centre de l'Univers, donc à l'endroit exact d'où était parti le Big Bang. Elle indique une vitesse de déplacement de la Terre à l'opposé de ce point de la vitesse d'un homme marchant au pas. Il est donc excessivement difficile de mettre ce déplacement en évidence en utilisant la vitesse de la lumière comme élément de mesure, le rapport entre ces deux déplacements étant trop élevé. Il s'agit... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 avril 2011

Débusquer les singularités d'un phénomène mal interprété

À partir d'un fichier de données, quelle est la bonne méthode pour trouver l'aiguille dans la botte de foin ? Il suffit de tester toutes les hypothèses possibles et imaginables, et retenir celle qui est confirmée par les faits.La forme générale de la courbe noire lissée au maximum avec une harmonique 2 de Fourier, indique une variation lunaire, que l'on repère par la coïncidence avec ses maxima et minima recoupant ceux du calendrier lunaire. On constate également en augmentant le nombre d'harmoniques, une variation cyclique de... [Lire la suite]
Posté par jpbb à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,