Avenir de la Lorraine

Développement économique culturel et politique pour la Lorraine dans le cadre Grande Région et Europe.

06 novembre 2018

Représentation des élément primitifs

fullsizeoutput_38d3

 

[ À la différence de la théorie quantique des champs où les particules sont décrites par des points, dans la théorie des cordes, une particule est constituée par une corde de dimensions extrêmement petites (10-33 cm), sorte de lacet fermé ou ouvert qui se déplace et vibre. Si la corde vibre dans un certain mode, elle décrit un électron ; si elle vibre dans un autre mode, elle décrit un quark, et ainsi de suite. ] http://minilien.com/?QSwO9jVzCV 

Expérimentalement, si on manipule un paquet d’élastiques, quels que soient la façon dont on les agite on se retrouve au final avec un paquet d’élastiques. Aucun changement de nature n’intervient par le biais d’une seule action. Par analogie, on peut retourner un tas de sable avec n’importe quelle pelle, le déplacer d’un endroit à un autre, on ne fera pas jaillir une propriété émergente traduisant une nouveauté supplémentaire. Pour obtenir du neuf il faut à minima disposer de deux éléments présentant une différence les concernant. Une bille en acier, et une autre aimantée présentent cette caractéristique. Quelque chose d’unique les sépare. Même si elles ont la même forme, le même volume, sont constituées de la même matière, l’aimantation de l’une permet d’attirer l’autre, et de les faire coller l’une contre l’autre. Pour les différentier, on en allonge une en un cylindre, afin de les singulariser en deux classes distinctes. Une bille en acier doux, et un cylindre aimanté. Secondairement on étudie les propriétés émergeantes de ce nouvel assemblage. Le but avoué est de disposer d’une représentation des quarks up et des quarks down, qui sont les éléments constitutifs de tous les noyaux atomiques de la matière.

 Si la manipulation débouche sur une représentation de neutrons et de protons, le modèle sera jugé satisfaisant. L’énergie nécessaire aux déplacement des éléments primitifs, est donnée par les chocs avec la structure de l’espace-temps qui vibre en permanence.

Posté par jpbb à 11:15 - Sciences - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire